Lexique

Dermatologie

Acné

Inflammation des follicules pileux, siégeant principalement au visage, aux épaules et dans le dos. Il en existe différentes formes. La plus répandue est l’acné juvénile qui apparaît en général à la puberté. Elle est due à des facteurs hormonaux et génétiques encore mal connus. On retrouve parfois un foyer infectieux dans la gorge. Les autres formes sont : l’acné rosacée, sur les joues, qui associe une couperose à de petites pustules, et l’acné chéloïdienne (forme rare et sévère).

Alopécie

Terme médical pour nommer la chute des cheveux. Diffuse, elle peut se manifester à la suite d’une maladie infectieuse, d’un choc émotionnel, après certains traitements antimitotiques, etc. Mais la plus courante est l’alopécie séborrhéique ; surtout chez l’homme. Elle peut être localisée dans les cas de mycose, de sclérodermie, de lupus érythémateux, de lichen plan, de pelade.

Chéloïde

Tumeur conjonctive fréquente, caractérisée par une prolifération importante de fibroblastes et de collagène avec tendance récidivante et extensive, apparaissant après une coupure de la peau ; plus fréquente dans la race noire.

Couperose

Distension permanente du réseau des petits vaisseaux sanguins superficiels. Elle se manifeste surtout chez les femmes aux pommettes du visage.

Eczéma

Affection caractérisée par des rougeurs, de petites vésicules, un œdème et parfois des démangeaisons. Son origine est souvent allergique. Survient sur terrain immunodéprimé.

Escarre

Nécrose cutanée survenant à la suite d’une brûlure, d’un traumatisme. Elle peut apparaître aux niveaux des points d’appui chez des personnes trop longtemps alitées.

Herpès

Cette éruption vésicule due à un virus est parfois récidivante au niveau des lèvres (visage) ou des organes génitaux. Peut apparaître sur la fesse.

Impétigo

Infection cutanée due au staphylocoque doré. Elle touche surtout les enfants. On remarque de petites bulles qui évoluent vite en pustules.

Lichen plan

Reconnaissable par son aspect, la papule. Très prurigineux, il s’installe sur les avant-bras. Son origine est inconnue. Apparaît très souvent après un stress, un choc affectif.

Lupus érythémateux

Cette affection entrant dans le cadre des collagénoses (maladies auto-immunes) atteint surtout la jeune femme. Son étiologie demeure inconnue.

Mélanome (ou nævocarcinome)

Tumeur pigmentaire provenant des mélanocytes. Ceux-ci peuvent dégénérer si exposition au soleil ou si traumatisme. Pourrait être héréditaire.

Naevus

Tumeur congénitale, pigmentée ou noire. Doit être surveillée tout au long de la vie. Doit être enlevée si elle grossit.

Pelade

Affection fréquente de l’enfant et de l’adulte jeune, caractérisée par la présence de plaques alopéciques associées ou non à des lésions des ongles. Survient deux mois après un choc affectif en relation avec la mort ou la séparation d’un être cher.

Prurit

Sensation cutanée incitant au grattage. Certains sont les témoins d’une infection organique (maladie de Hodgkin, parasitose). Il en est aussi d’essentiels (prurit psychogène).

Psoriasis

Dermatose associant un érythème (rougeur) et des squames. Ces lésions se situent en général aux coudes, aux genoux, aux jambes, aux avant-bras. Plus rarement au cuir chevelu et aux ongles. Une complication peut survenir : le rhumatisme psoriasique.

Tatouage

Véritable marque de beauté et d’attrait sexuel en Polynésie. Dans nos pays la demande de tatouage est plus en rapport avec une recherche d’identité : tatouage raptus à l’adolescence ou tatouage décoratif, narcissique, sorte de deuxième peau ou de vêtement chez des personnes souvent marginales en quête de leurs racines.

Urticaire

Éruption rouge saillante associée à des démangeaisons. Son origine est allergique ou liée à des agents physiques : froid, chaud, soleil. Facteur psychologique fortement impliqué.

Verrue

Néoformation bénigne due à un virus du groupe papova. Les verrues sont habituellement sur les mains, autour des ongles. On les retrouve au niveau des points de pression des plantes des pieds, et sont parfois douloureuses à la marche.

Vitiligo

Du latin « vitilus » (veau). Troubles de la pigmentation cutanée très inesthétique dont l’origine reste encore inconnue. Le corps se couvre de taches blanches décolorées entourées d’une bordure fortement pigmentée. Un traitement d’auto-greffe est à l’essai après d’autres tentatives de traitement jusque-là vouées à l’échec. Survient après un choc affectif.

Zona

Éruption d’origine virale. Suivant le trajet d’une racine nerveuse, de petites vésicules apparaissent. Les séquelles douloureuses peuvent être très invalidantes. Le virus mis en cause est celui qui est responsable de la varicelle.


Psychanalyse

Affect

Organisé autour de deux notions primitives de plaisir et de déplaisir, ce concept désigne la façon dont s’expriment les pulsions. Les affects jouent un rôle essentiel dans l’ensemble, en particulier dans l’organisation défensive du moi.

Ça

Siège des pulsions, le ça correspond à l’inconscient et construit la base de l’appareil psychique, puisque le moi se forme par différenciation d’avec le ça.

Complexe d’Œdipe

Concept fondamental du freudisme. Inspiré du mythe grec d’Œdipe, qui tua son père et épousa sa mère, il désigne la représentation inconsciente du désir amoureux de l’enfant pour le parent du sexe opposé et son hostillité envers le parent du même sexe, représentation qui apparait vers 3-5 ans et se résout après la puberté.

Fantasme

Désigne la vie imaginaire du sujet et la manière par exemple dont celui-ci se représente à lui même son histoire ou l’histoire de ses origines.

Moi (ego)

Ce terme désigne d’abord chez Freud le siège de la conscience, mais à partir de 1920, il le conçoit comme étant en partie inconscient. Le moi s’efforce alors de satisfaire les revendication du ça et du monde extérieur.

Pulsion

Concept majeur de la psychanalyse, défini comme la charge énergétique qui est à la source de l’activité motrice de l’organisme et du fonctionnement psychique inconscient.

Refoulé

Notion fondamentale de la théorie freudienne. Le sujet maintient dans l’inconscient des représentations (souvenirs, images, etc.) jugées inconciliables avec son moi. Pour Freud, le refoulé peut être connu de façon indirecte par des actes manqués, des lapsus, etc.

Transfert

Processus par lequel le patient reporte sur son analyste des désirs inconscients qu’il éprouvait auparavant pour d’autres personnes.

Traumatisme

Fondamental dans la théorie freudienne, ce terme désigne un événement déclenchant chez un sujet, un afflux d’excitation trop important, que son appareil psychique n’est pas à même de supporter. Le traumatisme entraîne à plus ou moins long terme un dérèglement psychique de l’individu.