Edito de Danièle Pomey-Rey, Présidente fondatrice du CERDP

Depuis la IIIème Journée de Psychodermatologie organisée le samedi 29 septembre 2001 par les membres du CERDP et moi-même à l’hôpital Saint-Louis, sur le thème « Les psoriasis », l’année 2001-2002 a été riche en rencontres entre dermatologues et psychanalystes.

Cette journée de travail, sous la présidence du Pr Louis Dubertret, fut un franc succès avec plus de deux cents participants venus de toute la France, le tout dans une grande convivialité puisque le déjeuner put aussi être organisé à la Bibliothèque Feulard, siège du Congrès.

Les thèmes abordés aux réunions de travail du CERDP qui suivirent le 29 septembre furent très variés, de l’herpès aux pemphigoïdes en passant par les lichens, la pelade décalvante et le lupus érythémateux. Le Pr Brigitte Dreno, Présidente de l’Association de Lutte contre l’Herpès, s’est déplacée spécialement, de Nantes, pour faire le point sur les dernières connaissances de cette maladie virale. Les échanges qui suivirent tournèrent autour de l’immunodépression toujours retrouvée chez ces patients et de l’intérêt pour eux de la double prise en charge.

Le dernier thème abordé, en juin 2002, fut « les pemphigoïdes ». Le Pr Laurent Misery (CHU de Brest), membre du CERDP, nous confiait que ce sujet, qu’il traitait pour la première fois, l’avait interpellé et lui avait permis de faire une mise au point sur le plan biologique de ce symptôme rare. Je pouvais ensuite évoquer le cas de deux patientes (la soixantaine) atteintes de pemphigoïde que je suivais en thérapie analytique et sous antidépresseurs sur plusieurs années.

La première présentait un état dépressif tel que l’hospitalisation semblait indiquée. La seconde était dans un état d’épuisement extrême après une série de bolus qui ne donnèrent pas de résultat. Sur trois ans l’une, deux ans l’autre, grâce à la double prise en charge.

Enfin, il faut signaler la création de deux diplômes universitaires « Psychanalyse et Dermatologie » : l’un à Paris grâce à Maya Nicole Malet (service du Pr Jean-Paul Escande), l’autre à Marseille grâce au Dr Alain Le Cozannet, Vice-Président du CERDP (service du Pr Jean-Jacques Bonerandi).

La voie tracée depuis 1974 par la première consultation de psychiatre psychanalyste à l’hôpital Saint-Louis (service du Pr de Graciansky) et par la création en 1993 du CERDP commence à opérer de grands changements en dermatologie, tant au niveau de nos chefs de service qu’au niveau de plus en plus de dermatologues, insatisfaits de ne traiter que le symptôme.